Le Gua et le Pérat

Leur parcours hydrographique

Le Gua et le Pérat sont des affluents rive gauche de la Charente. Ils prennent leur source sur la commune de Pérignac, en Charente-Maritime. Après un parcours de moins de 11 km, le Gua conflue avec la Charente sur la commune de Salignac-sur-Charente. Le Pérat quant à lui, après un parcours d’environ 2,7 km, conflue avec la Charente entre Montils et Brives-sur-Charente.

L’occupation du sol

L’occupation du sol est majoritairement agricole.

Le classement du Gua et du Pérat au regard des aspects piscicoles

Ces cours d’eau sont classés en 2ème catégorie piscicole (cours d’eau à Cyprinidés).

Le Gua est classé en Liste 1 du Code de l’Environnement : aucun nouvel ouvrage, qui empêche la continuité écologique, ne doit être créé.

Les espaces naturels

La Gua est concerné par des espaces remarquables qui se superposent sur sa partie aval (du lieu-dit « les plants des Bouquets » à Brives-sur-Charente jusqu’à la confluence avec la Charente) tels que le sites Natura 2000 « Moyenne vallée de la Charente, Seugnes et Coran », ainsi que la ZNIEFF de type II « Vallée de la Charente moyenne et Seugnes ».

Les dysfonctionnements constatés

Lors du diagnostic du PPG de la Seugne, plusieurs dysfonctionnements ont été constatés :

  • Altérations du lit mineur : forte dominance de faciès lentiques, sur les parties médianes et aval (influence de la Charente), avec un important colmatage sédimentaire du lit mineur sur le Pérat et sur la partie aval du Gua.
  • Altérations des berges et de la ripisylve : végétation ponctuelle ou absente.
  • Altérations des annexes et du lit majeur : absence de zones humides sur la partie médiane du Gua et la partie amont du Pérat.
  • Altérations du débit : linéaire en assec ou en étiage, notamment sur le Pérat.
  • Altérations de la continuité : ouvrages problématiques sur le Gua.
  • Altérations de la ligne d’eau : faible linéaire sous l’influence d’ouvrages.
Localisation du secteur Seugne aval
Bassin versant du Gua et du Pérat
Haut de page
Copier le lien